Renovation maison
Publié le 25 Juin 2016 à 08h00 - 550 hits

Les prix de l’immobilier pourraient encore baisser

L’étude menée par le site Meilleuragents.com a donnée les chutes de prix suivantes : à Montpellier 0,5%, à Paris 1,9% ; à Marseille 2,3% ; à Lyon 1,5% ; à Nantes 3,2 ; à Lille 3,7% et à Bordeaux 0,8%.

Certes, plus de ventes sont réalisées dans les habitations anciennes, l’offre et la demande vont mettre du temps à retrouver l’équilibre. Les principaux facteurs sont de plus en plus de conditions et d’impôt dont les acheteurs et les vendeurs en plaignent tous. En effet, il s’agit de la source générale de l’instabilité du marché.

Une chute surtout pour les petits espaces

Il est question d’encadrer à nouveau les loyers. Le système a été appliqué depuis le 1 er août 2015 dans la capitale mais qui est désapprouvé par les experts dans le secteur immobilier. En effet, un tel dispositif constitue un blocage aux acheteurs de s’investir non seulement dans la capitale mais aussi dans les autres comme l’investissement côte basque.

En effet, les petits studios et les 2 pièces représentent la catégorie ayant le plus résisté aux difficultés d’écoulement dans le marché. En deux ans seulement, leurs prix a connu un recul de 5,5% si pour les logements plus spacieux, la baisse est seulement de 3%.

Sébastien de Lafond énonce le propos suivant : l’incitation au prêt à taux zéro ne constitue pas une mesure stable et efficace. Un tel prêt ne convient qu’à un faible effectif de travaux. L’allocation de 25% des travaux de rénovation est impérative pour bénéficier du prêt à taux zéro. Ce qui est très ardu dans les grandes villes, vu que les coûts des matériels et de la main d’œuvre sont onéreux. D’un autre côté, il y a aussi le poids de la hausse des droits de mutation.

La chute des prix ne s’élimine pas

Certes, les chiffres indiquent un ralentissement des baisses, quoi qu’il en soit, la fin n’est pas encore à prévoir. Le site Meilleursagents.com fait appel alors à la prudence des autres agents similaires. Ceci étant donné que nombreux ont calculé des estimations plus de en plus encourageante pour 2016.

Le marché immobilier a été bien relancé au début de l’année surtout dans les centres-villes. D’un autre côté, le taux de chômage et la croissance faible de l’économie en générale défavorisent la situation. Le marché ne progresse pas depuis Septembre, seule la chute des prix à Paris devienne plus lente. En effet, aucun facteur ne permet encore de dire qu’elle va s’arrêter.

Postez votre avis concernant cette rédaction si vous souhaitez être entendu.

Les publications similaires de "Blog"

  1. 21 Sept. 2017Vos devis de travaux salle de bain142 hits
  2. 30 Juil. 2017Woodhome, le pro des maisons en bois !173 hits
  3. 20 Janv. 2017De plus en plus de cambriolage en France, notre solution.392 hits
  4. 23 Juil. 2016L'étanchéité d'un toit plat : rénover un toit-terrasse1681 hits
  5. 18 Juil. 2016Le jacuzzi est de moins en moins cher614 hits